Notre mission :

Les Antennes de paix se proposent de

· capter et relayer les appels de populations aux prises avec des situations de violence et d’injustice, génératrices de conflits destructeurs voire meurtriers;

· faire mieux connaître les initiatives des artisanes et artisans de paix essentielles au devenir de ces communautés humaines : www.prixdupublicpaix.org

· utiliser les nouveaux médias pour contribuer à mieux faire connaître et aimer l’ensemble des peuples et des êtres humains :http://antennesdepaix.org/
et
www.24365p.org



19 décembre 2016

Enfants d'un seul Père...

Les coeurs glacés

Petits enfants d'Alep, vous qui êtes prisonniers du froid avec vos familles décimées, dans vos maisons éventrées par ceux-là même qui devaient vous protéger...
Vous qui frappez désormais à la porte du monde...
Qui trouverez-vous pour vous ramener bien au chaud en ce temps de Noël?
Photo Unicef

Toi l'Enfant-Dieu bien au chaud dans le sein de Marie,
À la toute veille de ta venue en ce Monde
Réchauffé par les bras et les cœurs  de tes parents,
Errants de toute éternité,
Vous échouez dans la plus humble des étables,
Pour la venue en notre monde
De l'Enfant-Dieu...

Toi l'enfant-roi qui vit de ce côté-ci de la terre, repu et tétanisé dans une abondance qui t'étouffe,
tu te sens triste et perdu entre parents et grands-parents qui se
multiplient tous les dix ans;
Tu rêves de "juste deux", les tiens qui t'ont donné la Vie...
Tu te prends souvent à rêver de partir un jour réchauffer ces petits tout seuls, et sans cesse menacés par la guerre...

Au moins tu servirais à quelque chose, peu importe de quel côté tu serais, tu pourrais être là où ça compte...
Et tu n'aurais plus le cœur glacé...

De toute éternité,
De quelque côté que l'on soit en ce monde,
Ne nous laissons pas devenir indifférents et glacés devant qui souffre et pleure...

Car de toute éternité, de quelque côté que l'on soit, c'est le Cœur Entier du monde qui attend, souffre et pleure d'être aimé...
Tu y es? J'y suis, Nous y sommes...

Amen,
Que Son Règne vienne..


© Marie-Hélène 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire